Chez Sonia, observations sur mon temps... et dans mon espace aussi

Remarques, observations à propos de ce que j'observe, de ma vie, de ce qui m'entoure, de mes expériences, à travers mes lunettes de Française devenue marocaine...

dimanche, juillet 31, 2005

Ze Corporate Attitude...

(Titre plagie de chez Super Timba mais c'est pour la bonne cause)

J'ai un petit probleme de conscience, a cause du bureau: j'ai reagi assez durement a l'encontre de quelqu'un qui n'a pas respecte se deadline avec moi, en lui envoyant un mail vraiment sec, copie mon boss et son boss. Genre " more autonomous behaviour and commitment is urgently required"...

Maintenant je sais pertinemment que ca ne va pas lui creer de problemes, car on est en Egypte, et le respect des deadlines, c'est comme la neige au Sahara: ca n'existe pas! D'un autre cote, mon boulot est entierement dependant du temps que les autres mettent a faire leur boulot. Et y en a marre de cette atitude generalisee qui consiste a considere que le temps est eternellement extensible (finalement, en ecrivant, je me rends compte que c'est le cas: le temps n'a pas de limite, mais mon boulot, si!)

Bref le Retardataire m'a finalement envoye une reponse (24h apres qu'il l'ait lu, certainement apres etre alle demander conseil a son boss - ben oui, son boss le couvre) bien musclee: genre "this is not the way to communicate to others, be professional and not more", avec plein de points d'excalamation (zaama, il est enerve...), ah oui, et aussi "we shouldn't have these words in our dictionnary", etc...

Bon, la verite, ca m'a calmee, parce que j'ai horreur des conflits, mais, finalement pas tant que ca: le Retardataire, il s'est meme pas justifie de son retard! Ah oui, et le contexte, qui a son importance: reunion le mardi; le Retardataire qui dit: tu as les docs aujourd'hui; moi grand coeur: je te laisse jusqu'a jeudi (jeudi en Egypte, c'est la fin de la semaine); jeudi matin, je passe a son bureau: Retardataire (enfin, a ce moment la il ne l'etait pas... pas encore), n'oublie pas les docs aujourd'hui; jeudi 8 pm: que dalle sur ma boite mail (alors que son collegue, qui avait job similaire a respecte sa deadline).

Bref, j'etais hors de moi! Alors la question: qu'auriez vous fait a ma place? Dans mon contexte? Ai-je ete dure? C'est clair, c'est pas trop la Corporate Attitude dans Ze Boite. J'aurais du continuer a faire des salamaleks et des sourires, pour qu'il fasse ce qui fait partie de son job? A vrai dire, je fais ca depuis 1 an maintenant, et ca marche pas assez vite... Alors, le verdict?

14 commentaires:

  • À 31 juillet, 2005 21:19 , Blogger Sonia a dit...

    Commentaires a tous

    Je m'excuse de mes fautes de frappe, je ferai plus attention la pochaine fois, j'etais sous le coup de l'emotion ;-), et aussi desolee, j'ai pas les accents sur mon ordinateur.

     
  • À 02 août, 2005 10:57 , Blogger Houdac a dit...

    Take it easy miss...on est en Afrique, le temps coule plus lentement...et il fait chaud, quand on s'énerve on commence à suer... ;)

     
  • À 02 août, 2005 14:28 , Blogger Jawad a dit...

    Un bon leader, Sonia, récompense les bonnes performances mais ne tolère jamais l'incompétence - quoi qu'il soit - même si cela ne se fait pas tjrs avec un sourire.

    Mais un bon leader n'est pas impulsif. Il/elle est maître de ses mouvements – il/elle est lui-même compétent et on peut tjrs compter sur sa force de prise de décision, sa véracité, et son équité (fairness). Cela inspire la confiance et le respect – et pour avoir ceci, il faut malheureusement accepter les petits moments désagréables et les rivalités qui viennent avec :)

     
  • À 02 août, 2005 15:04 , Blogger Sonia a dit...

    @ Hache

    Je suis d'accord avec toi sur le principe, mais emotionnellement, il fallait activer la soupape... Ceci dit, quand on est enerve, rien de mieux qu'un bon hammam, n'est ce pas? ;-) Soit dit en passant, tu n'imagines pas a quel point notre hammam me manque!

    Et puis le temps qui coule plus lentement ici, oui c'est le cas, bien plus qu'au Maroc, crois-moi, mais le probleme est que mon job est assujetti a des dates limites legales americaines! Bref, tu peux vite avoir uen idee du fosse entre les deux... concepts!

    @ Jawad

    Qu'est ce que je dois decrypter? Que le chef du Retardataire ne devrait pas tolerer, mais en meme temps que je n'aurais pas du agir sous le coup de l'impulsion? Tu as raison, rationnellement. Mais une fois de plus, l'environnement n'est pas "equitable" dans la mesure ou le boss en question n'a pas reagi... A vrai dire, j'avais des remords d'avoir reagi comme ca, mais vraiment, c'est vraiment une attitude de "je-m'en-foutiste".

    Alors pour vous tenir au courant de l'evolution avec Retardataire, on s'est croises, on s'est dit poliment "Bonjour", je n'ai pas repondu a son email colerique, j'ai pense a l'appeler pour relativiser les choses, puis finalement, j'ai decide d'appliquer la politique du non-agir. Et... je n'ai toujours pas recu les documents attendus! Qui dit mieux? ;-)

     
  • À 03 août, 2005 04:32 , Blogger Jallal a dit...

    « le temps qui coule plus lentement ici, oui c'est le cas, bien plus qu'au Maroc ». C’est possible ça ?

     
  • À 03 août, 2005 17:43 , Blogger Bleuenote a dit...

    Gagner une guerre c est la preparer dans tous ces details : vision temps espace facteur humain facteur climatique, logistique, tous est important. Sun Tzu. Dans dans une structure aussi complexe soit t elle tout est compte le petit et le grand on ne sait jamais ou se cache me pouvoir. Il faudra etre sereine et intuitive. Agir par le non agir quand ca se gate on en sort toujours class!!!

     
  • À 03 août, 2005 18:19 , Blogger Bleuenote a dit...

    Bleuenote toujours tete en lire quand ecrire bleuenote fait beaucoup fautes bleuenote s appliquera next time so please read " tout compte" et pas tout est compte qoique dans une grande structure tout est compté.. le temps d abord si on est sous contrat a durée determinée le comportement si on est pas de la meme ethnie il faudra t attendre a a bcp de susceptibilité et en plus les gens savent que t es de passage, et enfin il y a l'age. Pas evident Miss Sonia Q Allah et ceux qui t aiment soient avec toi.

     
  • À 03 août, 2005 19:49 , Anonymous Larbi a dit...

    Je dirais comme Jawad, il faut accepter les moments désagréables au travail ou autres.
    Je ne sais pas qu’est ce que j’aurais fait à ta place (fort probablement la même chose). En tout cas t’as pas à regretter ce qui s’est passé puisque dans cette affaire c’est toi qui était pros.
    Dans la vie ou au travail, des choses similaires m’arrivent souvent et à chaque fois je suis face à un dilemme : dire aux gens leurs quatre vérités ou se taire.
    Je vais mentir si je dis que je choisi la première option : Dans la majorité des cas je préfère avoir la paix qu’avoir raison ! Je l’avoue ce n’est pas très courageux.
    A propos du retard et des retardataires, François Mitterrand conseillait souvent : "Il faut laisser du temps au temps".

     
  • À 04 août, 2005 23:36 , Blogger Sonia a dit...

    M. Retardataire a enfin bien voulu daigner m'envoyer les docs! Jeudi soir, 18h35. Une semaine de retard... Et apres un reminder reprenant son mechant email, genre: bon, mais ils sont ou ces docs?...

    @ Jallal
    La gestion du temps ici est completement differente: les gens vivent beaucoup de nuit, veillent tard (1-3h du matin) mais font une longue sieste vers 15h... avant de continuer a travailler a partir de 19h, jusque minuit parfois... C'est pas le cas ds ma boite, mais plutot le cas des professions liberales.

    En tout cas, les dates limites, et la prise en compte du temps pour prendre des decisions ne semblent pas tres developpee: ex., il m'arrive tres souvent de m'habituer a un certain produit en rayon, puis au bout de 2 mois: rupture de stock. Ca veut dire qu'il ne prevoient pas, en perspective.

    Le temps est en permanence extensible, et si t'es pas content: ma3lich!


    @Bleuenote
    Amin pour ta derniere phrase ;-)C'est finalement ce que j'ai fait: attendu que ca se passe... Je les ai ces documents, mais a quel prix: tu dois t'enerver, ecrire des emails, jouer au chat et a la souris... Bref, tu travailles pas, tu fais de de la politique! A moins que la politique ne fasse partie du travail?

    C'est vrai Bleunote, qu'il y a l'age (je suis la plus jeune a leur expliquer des choses a faire), la difference culturelle (ca c'est vraiment eprouvant pour moi car c'est a moi de m'adapter au groupe social environnant), le perspective de son avenir (eux ils restent, moi je pars). Et justement, je dois faire mon boulot en prenant tout ca en consideration... Bref, tl3ouliya frassi!

    @ Larbi
    Merci de tes propos, mais il faut dire que sur une annee de retards continuels, repetes, ca n'est que la 1e fois que je me rebelle... D'habitude, je suis plutot conciliante et a arrondir les angles... Oui, je suis d'accord avec l'idee des inconvenients a subir dans le monde du travail, c'est bien pour ca que je suis toujours chez Ze Corporation! ;-)

     
  • À 05 août, 2005 00:53 , Anonymous Anonyme a dit...

    Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

     
  • À 17 septembre, 2005 12:56 , Anonymous anouar a dit...

    Hello Sonia,
    ça me rappelle ce que j'ai fait dernièrement à un collègue qui n'as pas arrêté de stresser Mes agents, après lui avoir expliqué que chacun a son territoire et que quand on est responsable on s'adresse au chef au lieu d'aller se défouler sur les subordonnés et on régle les problèmes -s'il y en a pas - en discuttant et non en hurlant, apparement, il n'a pas bien pigé cela, j'étais dans l'obligation d'écrire un bon email ou je décrivais son comportement inadéquat et ou j'ai tracé une noouvelle interface entre mon service et le sien , copie le boss et super boss.
    il a fait l'erreur de répondre avec un niveau très bas s'attaquant toujours à mon collaborateur sur le plan personnel
    et non professionnel, maintenant tous le monde connait exactement ses points faibles.

    c pour dire, quand on épuise les solutions soft on écrit. :)
    amitiés

     
  • À 17 septembre, 2005 23:04 , Blogger Sonia a dit...

    Salut Anouar,
    Je suis tout a fait d'accord avec toi, mais dans mon environnement en tout cas, ca a du mal a passer les mises au point comme ca. Je considere qu'il est normal de risquer des mises au point semblables, quand on est notoirement "sources de problemes", apres maints et maints rappels a l'ordre. Mais j'ai comme l'impression qu'il y a encore un tabou la-dessus, en tout cas ici en Egypte. Peut-etre est-ce culturel. En tous les cas, une chose est sure: cela fait du bien!

     
  • À 20 octobre, 2005 14:03 , Blogger jiji a dit...

    tu es en egypte, la zen attitude est la meilleure a adopter...bokra, inchallah, ma3lech...j ai l impression que rien ne presse...

     
  • À 20 octobre, 2005 20:20 , Blogger Sonia a dit...

    Bienvenue Double J,

    Oui c'est vrai en Egypte, c'est plutot ca, mais je crois que les etrangers sont envoyes dans ces pays justement parce que c'est comme ca, et qu'il faut des gens qui se prennent la tete a faire que ca bouge un peu plus vite que d'habitude...

    Mias ca marche pas trop avec moi, le zen attitude, mon boulot doit etre fait, alors je dois alterner entre caresses dans le sens du poil et crises de colere. Et j'avance cahin-caha...

     

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil