Chez Sonia, observations sur mon temps... et dans mon espace aussi

Remarques, observations à propos de ce que j'observe, de ma vie, de ce qui m'entoure, de mes expériences, à travers mes lunettes de Française devenue marocaine...

vendredi, novembre 03, 2006

7 mois de vacances... ;-) et pourquoi avez-vous un blog?

Mon dernier post date d'il y a 7 mois... Je ne suis pas tres fiere de ma (non) discipline, mais depuis avril, ma vie ici s'est... acceleree dirais-je, au point que je ne trouvais plus les quelques heures par semaine requises a consacrer au maintien de mon blog... Oh rassurez-vous, rien de bien special, je ne suis pas devenue une super star dans le Hollywood du Caire ;-), ni meme une super business woman dans Ze Company, j'ai simplement ete prise dans le tourbillon d'amis que Jihane m'a laissee en heritage, apres son depart d'ici. Il y a eu egalement le vrai "start" de l'annee au travail qui a eu lieu a la mi-avril, et puis tout un tas de petits evenements qui, les uns lies aux autres chronologiquement, ont rempli ces 7 derniers mois.

Anyway, no big deal, mais si des evenements "notables" de cette periode remontent a la surface, je les partagerai sans aucun doute avec vous au fur et a mesure.

Toujours est-il qu'a l'heure d'aujourd'hui, je me rends compte que je reviens vers mon blog, presque attiree comme par un aimant, car je ressens un besoin de parler, communiquer, m'exprimer, partager. Ce besoin, tres honnetement, je ne l'avais pas ressenti depuis pas mal de temps. A l'origine de la creation de mon blog, aussi, etait une envie d'exterioriser des choses qu'il fallait que j'exteriorise. Tout ceci, sans en avoir pleinement conscience. Et aujourd'hui, apres une phase de calme, je ressens de nouveau ce besoin. Les raisons objectives pour lesquelles je ressens ce besoin sont, bien entendu, plus ou moins claires dans mon esprit, car cela est lie a ce qui se passe dans ma vie au quotidien. Mais de maniere generale, je me pose la question de savoir ce qui amene chacun de nous a ecrire, au plus profond de soi-meme.

Moi, comme je viens de l'ecrire, il y a des choses que j'ai besoin d'"exterioriser": mes observations/ coups de gueuele sur ma vie a Caire (qui sont autant de frictions en terme d'adaptation, en fait), ma condition de jeune femme celibataire et carrieriste prise entre vie professionnelle et vie privee, l'eloignement par rapport a l'entourage proche, reflexions "philosophico-existentielles', etc... et que, pour certaines raisons, je ne reussis pas exterioriser dans ma vie au quotidien... Cela peut etre parce que je ne trouve pas les bonnes personnes avec qui discuter de certains sujets specifiquement, parce que certains sujets me travaillent tres particulierement et que je prefere en discuter dans une sorte d'anonymat relatif au travers du blog, et ne pas les partager avec mes proches...

Et vous, pourquoi ecrivez-vous? En fait, d'une certaine maniere, je m'apercois que je cherche a determiner quelles sont les motivations qui sont generales et communes a tous les bloggeurs, et celles qui sont specifiques a chacun de nous. Pourquoi est-ce que vous ecrivez, alors?

7 commentaires:

  • À 04 novembre, 2006 23:41 , Anonymous Mohamed a dit...

    Excellente question Sonia.
    Je tiens un blog depuis un an. Je me sentasi seul quand j'ai commencé, j'étais en entrain de divorcer, il fallait raconter ce que je sentais, ce queje pensais.

     
  • À 05 novembre, 2006 03:54 , Blogger Foulla a dit...

    welcome Back!

     
  • À 07 novembre, 2006 09:53 , Anonymous Jihane Kenza a dit...

    Re ma grande... ca fait du bien de te retrouver...

    Hier j'en parlais a mon pere... on blog parcequ'on a un MOMENT vide dans sa vie que nous avons besoin de remplire... apres le besoin d'crire pren place dans nos vies...et ensuite on commence a vider des moment pour pouvoir ecrire ... en tous les cas c'est comme cela que ca s'est passé pour moi...
    En tous les caas welcome back!!!

     
  • À 07 novembre, 2006 18:48 , Blogger Sonia a dit...

    Foulla, merci!

    Mohamed, Kenza, apparemment ca commence toujours par des moments vides, ou des moments de vide... C'est quand meme interessant d'observer comment d'une cartaine facon, le bonheur rend les gens, en somme, "egoistes", tandis que le malheur, ou en tout cas, les soucis, donnent envie d'aller vers les autres... Une sorte d'envie d'exterioriser, de partager avec les autres le lourd fardeau des preoccupations trop difficiles a porter cette fois-ci... On partage les pas tres bonnes choses, et on garde pour soi les bonnes.

    Je me souviens, durant les quelques mois ou j'ai arrete d'ecrire que, souvent, je me disais: "Tiens, je dois absolument ecrire sur ca", a propos d'evenements plutot heureux, positifs, marrants, que j'avais vecus, et puis j'etais prise par le fait de vivre ce moment, et puis autre chose survenait qui me faisait oublier ce que je voulais mentionner. Et ainsi de suite.

     
  • À 10 novembre, 2006 10:52 , Anonymous Larbi a dit...

    Soniaaaaaaaaaaa
    Heureux de retrouver ta plume et je vois que t’as la banane et la pêche :)
    J’avoue que c’est difficile de répondre à ta question.
    Pourquoi Homère a écrit l'Iliade et l'odyssée, pourquoi Platon a laissé une œuvre riche et abondante, pourquoi Ibn Khaldoun a noirci des dizaines de milliers de pages. C’était il y a plus de 2000 ans pour certains et ces gens là, qui n’avaient ni Internet ni éditeurs ni prix littéraires. Encore moins de blogs :) . Pourtant il devrait bien y avoir une raison sinon pourquoi ceux-là et pas d’autres.
    Il n’ y pas nécessairement une raison pour écrire . j’aime à dire que me concernant je le fais pour témoigner sur mon époque. Mais j’avoue que c’est juste une formule vide de sens.

     
  • À 10 novembre, 2006 12:59 , Anonymous Hicham ex Cairo a dit...

    Content de ton retour, j'espére qu'il va durer.

    On sait pas vraiment pourquoi à un moment on a envie de fixer ses écrits.

    Moi, je dirais que c'est pour aprés, allez une sorte de postérité. C'est particulier de penser à notre état d'esprit au moment d'écrire tel note, comment on était, comment on appréhendait les choses.

    Mais surtout, si on blog c'est qu'on a envie de partager cela (c'est pas un journal intime du toutà) et susciter des réactions, retour ... sans être fonciérement narcissique.

    Donc on attend patiemment et moi le premier des écrits, tes états d'âmes bref tout ce qui te passe par la tête.

    Steeven
    (joke you remember ;) )

     
  • À 11 novembre, 2006 18:33 , Blogger Sonia a dit...

    C'est vraiment tres interessant ce que vous me dites la, Larbi et hicham, car vous citez des motivations personnelles que je n'avais pas a l'esprit. Personnellement, je n'ai pas l'objectif conscient de temoigner sur mon epoque, ni de laisser quelque chose a la posterite, et je trouve cela tres riche! Je veux dire que cela montre clairement, en consequence, la diversite des motivations des blogs, et en consequence, de leurs contenus.

    D'ou par exemple le fait que Larbi, tu parles tres peu de toi-meme dans ton blog (tu temoignes de ton epoque, tu ne la resumes pas a toi) alors que de mon cote, tous mes posts partent d'une experience vecue. Ce qui explique aussi le rythme: tu blogues tres regulierement (l'epoque et l'actualite ne s'arrete jamais, bien au contraire!) tandis que moi, je blogue au gre de mes experiences, que j'estime plus ou moins interessantes a partager.

    Hicham, merci de tes encouragements.

     

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil