Chez Sonia, observations sur mon temps... et dans mon espace aussi

Remarques, observations à propos de ce que j'observe, de ma vie, de ce qui m'entoure, de mes expériences, à travers mes lunettes de Française devenue marocaine...

jeudi, janvier 12, 2006

Une fatwa

Dimanche dernier, une fatwa a ete publiee par le venerable cheikh Rashar Hassan Khalil de la tres prestigieuse universite d'Al-Azhar, au Caire, selon laquelle la nudite totale pendant l'acte sexuel est a prohiber. Cette fatwa a engendre un vif debat parmi les specialistes de la question, ainsi que l'indique cet article, dont, vous le jugerez vous-meme, la qualite et le niveau sont impressionnants, a la hauteur des enjeux souleves par le sujet. Ces enjeux sont d'ailleurs clairement resumes dans la reponse apportee a la question d'un internaute sur la pratique de cet acte dans le respect des principes de l'islam.

Par souci de faire montre d'objectivite, et afin que l'on ne m'accuse pas de parti pris, je me permets de mettre en lien egalement un autre article, publie par je ne sais quels hurluberlus belges, ainsi qu'un resume-edito d'un vieil hors serie Nouvel Obs (1999) sur le corps et l'islam, qui permet de mettre le sujet dans son contexte.

Treve de plaisanterie! Je suis honnetement ahurie par cette fatwa, que je juge bete, inutile et ridicule (il y a des choses beaoucoup plus importantes a traiter en islam que dire si on doit etre tout nu ou pas quand on a des relations sexuelles) mais l'article des "enjeux" est bon a lire, car je trouve que la reponse apportee est claire, saine, argumentee; que l'on soit d'accord ou pas d'accord, croyant ou pas croyant, en tout cas, on respecte.

De maniere generale, ce genre de fatwa semble indiquer que les penseurs musulmans "officiels" s'attardent sur des points de details qui occupent l'esprit du peuple, au lieu de traiter des vrais sujets qui devraient attirer tous les efforts et toute l'energie de ces memes penseurs.

7 commentaires:

  • À 13 janvier, 2006 06:22 , Blogger Jallal a dit...

    Thanks pour ce billet bien documenté. Je suis, bien entendu, contre cette fatwa. Pour relativiser, cependant, il ne faut pas oublier que la religion juive, ou un de ses courants, est bien plus stricte sur la nudité lors du rapport sexuel. Il est même possible que le courrant musulman conservateur sur cette question ait été influencé par des pratiques religieuses ou non d’avant l’avènement de l’Islam.

    J’ose espérer que ce genre de fatwas constitue une part négligeable des préoccupations des oulémas actuels. En tout cas, l’article « enjeux » est porteur d’espoir.

     
  • À 15 janvier, 2006 18:37 , Anonymous Larbi a dit...

    Bonsoir Sonia,

    Ma conviction est celle-là : les oulémas ne doivent pas se mêler de tout ça ! C’est un peu cru mais c’est ce que je pense.

    Dans le passé, peut être je me trompe, une Fatwa avait une valeur judiciaire. On légifère par des fatwas. Mais il me semble que dans le monde contemporain ce n’est le plus cas et que toute cette littérature est de trop.

    Dans la plupart des pays musulmans le législateur n’est autre que le Parlement composé des élus choisis les peuples. Il leur incombe la charge de dire ce qu’il faut faire de ce qu’il ne faut pas, de fixer les délits, les peines et les codes. Ils peuvent s’inspirer des textes fondateurs de l’Islam, veuillez ou non à la conformité de ce qu’ils légifèrent avec ce que dit la religion.

    Les tribunaux appliquent la loi. La cour étudie les faits et prononcent les peines. Pour chaque délit, il y a ce qu’on appelle les circonstances atténuantes qui font que pour les mêmes faits deux personnes peuvent ne pas écoper de la même peine. Il y a aussi des procédures et des codes clairement définis par le législateur qui garantissent (théoriquement) à chacun le droit de se défendre. Qu’on puisse juger après un débat contradictoire. Il y a enfin la possibilité de faire appel, de demander la révocation d’un juge, etc , etc. Bref la machine judiciaire est assez compliquée, y a beaucoup d’étapes, d’acteurs et c’est mieux comme ça.

    Dans notre époque et même au Maroc le législateur est compétent pour toute les affaires mêmes celles relatives aux pratiques religieuses. A commencer par le code de la famille, les délits relatifs aux jeûne du Ramadan, consommation de l’alcool.

    Je rappelle tout cela pour dire une seule chose. Je ne vois pas pourquoi certains s’amusent à faire des fatwa. A quoi ça sert ? Personnellement je pense qu’un Alem n’a aucune légitimité pour légiférer. D’autant plus que dans la majorité des cas ceux qui font des fatwas se contredisent l’un dit une chose et l’autre dit le contraire.

    Bien entendu les Oulémas sont là pour éclaire les croyants et les orienter. Mais pour la sérénité de toute, cette mission ne doit pas, à mon sens, s’exercer par l ‘émission de Fatwa. Il s’agit ni plus ni moins des points de vues des concernés, les gens sont libres de les suivre ou non, alors pourquoi en donner une valeur judiciaire. Des émissions Télé comme celles de Amra Khaled, ou des articles de presse comme ceux de tariq Ramadan sont largement suffisant pour éclairer les croyants.

     
  • À 24 janvier, 2006 02:35 , Anonymous karim a dit...

    ben t'es bien partielle sonia ,t'as pas mentionné que cette fatwa venu d'un sheik en fin de carrier a été unanimement condamnée par tous les oumlemas de l'Azahr;
    selon un article que j'ai lu sur le site de la chaîne Alrabya,le soit disant sheik ex-prof je cite :cherchait a ce faire connaitre ,qu'on parle de lui "comme on le fait maintenant", ce qui explique son décret religieux bizarre et inacceptable(le mufti d'egypt).
    cordialement

     
  • À 05 février, 2006 12:03 , Blogger Sonia a dit...

    @ Larbi, je suis tout a fait d'accord avec toi. Mais j'observe cet enchevetrement des choses de la vie quotidienne que les "religieux" souhaitent controler et reguler, alors meme que les responsabilites des uns et des autres ne sont pas clairement definies et delimitees. Ce qui cree cet amalgame et ce melange des genres.

    Je lisais dernierement un article de Tel Quel (je ne sais pas de quand il date, je le lisais dans leur Best Of) sur la nature du pouvoir au Maroc, finalement concentree dans les mains du Roi du Maroc. Un point qui a attire mon attention: bien que dans une democratie, il est entendu que c'est le Parlement qui legifere, eh bien pour le Maroc, le politilogue Mohamed Tozy parle plutot d'une fonction d'"intercession" des parlementaires aupres du pouvoir royal afin de legiferer. Tu me diras que le roi a quasiment tous les pouvoirs au Maroc, et que cela n'est pas directement lie a notre cas, mais le fait que le roi soit aussi Amir Al Mouminine a clairement un effet de melange des genres, entre pouvoir spirituel, regissant le pouvoir terrestre, avec des lois, qui peuvent etre soumises au droit musulman (Chariaa). Tu peux me repondre egalement que le Roi du Maroc ne lance pas de fatwas, mais c'etait juste pour illustrer a quel point la distinction que tu etablis dans les reponsabilites (et que je partage!) est loin d'etre claire pour tout le monde.

    @ Karim, desolee de ne pas avoir mis ses informations. La raison en est simplement que je n'etais pas au courant de ces reactions. J'ai deja eu du mal a trouver le lien sur Internet sur le sujet en lui-meme, et en utilisant les moteurs de recherche, je n'ai pas trouve trace de ces reactions et condamnations. Peut-etre toi-meme peux-tu mettre les adresses URL dans un commentaire?

     
  • À 09 février, 2006 04:30 , Blogger Jallal a dit...

    Pour cru, c'est bien cru mon cher Larbi!

    Je n'ai pas trop envie d'écrire aujourd'hui, mais ma première réaction est que j’ai des problèmes avec ce que vous dites vous deux, Larbi et Sonia. J'aimerais bien débattre avec vous des sujets abordés ici et j'espère que nous en aurons l'occasion.

    Salut les amis.

     
  • À 24 novembre, 2007 10:29 , Anonymous Anonyme a dit...

    salam moi c'est doumbia adama je suis en cote d'ivoire je suis dans une ecole islamique
    j'ai finir mes etudes et je n'est pas de moyen pour aller etudier dans une ecole en arabi saudit ou en iran et j'ai creer une association islamique pour enseigner les enfants a la culture islamique et je n'est pas des moyens pour payer des coran pour les enfants
    si vous pouvez m'aider acause de dieu
    takrime20@yahoo.fr pour ceux qui veulent m'aider

     
  • À 24 novembre, 2007 10:32 , Anonymous doumbia a dit...

    salam
    a tout le mond
    takrime20@yahooo.fr
    vous ivite

     

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil